/ Formation

Sage-femmes : pourquoi utiliser la téléconsultation en attendant une cotation ?

Vous êtes sage-femme et vous avez récemment souscrit à un outil de téléconsultation tel que Leah (ou du moins, vous envisagez de le faire). Cependant, la cotation de votre spécialité médicale n’existe pas encore pour la téléconsultation. Vous vous retrouvez donc à proposer un service non remboursé à vos patientes, et cela vous freine. Vous avez bien fait de cliquer sur cet article ! Nous allons voir ensemble les bénéfices de la téléconsultation pour votre pratique quotidienne, et les solutions que vous pouvez envisager en attendant la cotation.

La téléconsultation répond à vos problématiques quotidiennes

Sages-femmes, votre profession requiert un fort investissement physique et émotionnel. Nous le savons chez Leah : votre quotidien est rythmé par les consultations qui s’enchaînent et les sollicitations diverses auxquelles vous répondez même les weekends : ce sont les fameux “coups de fil du dimanche soir“, tels que vous les appelez.

Nous savons également que beaucoup d’entre vous ne se sentent pas suffisamment valorisé.e.s face à la charge de travail, qui empiète bien souvent sur la vie personnelle… Cette charge de travail constitue majoritairement des appels, e-mails et SMS que vous ne facturez pas et qui ne sont pas sécurisés. En effet, il est impossible de garantir le respect du secret médical et de la confidentialité des informations de santé dans ces conditions. Il est temps que cela change !

La téléconsultation via Leah vous offre la possibilité d’encadrer ces pratiques, de les sécuriser et de valoriser le temps que vous accordez à votre patientèle. Bien entendu, vos patientes ne seront pour l’heure pas remboursées. Mais l’avantage de Leah est que vous avez le choix de facturer ou non téléconsultations. Il s’agit d’un bon compromis si vous ne souhaitez pas proposer un service qui ne garantit pas encore le remboursement des patientes.

En plus, avec Leah, vous êtes à l’origine du rendez-vous de téléconsultation : il n’est plus question de laisser votre vie professionnelle empiéter sur votre vie privée. C’est vous qui décidez. L’outil rétablit la frontière entre le professionnel de santé (vous) et la patiente de l’autre côté de l’écran. Vous retrouvez ainsi le juste équilibre entre votre sphère professionnelle et votre sphère privée, essentiel à votre épanouissement.

Ne vous inquiétez pas. Cela n’altère en rien la relation de confiance et de proximité que vous avez avec elle. Au contraire ! Nous allons justement aborder les bénéfices des patientes dans une seconde partie.

La téléconsultation répond aussi aux besoins de vos patientes

Que veulent vos patientes, finalement ? Pouvoir vous solliciter souvent, être rassurées en cas de doute, bénéficier de l’avis d’un professionnel de santé... La téléconsultation et sa mise en relation fluide et sécurisée répondent parfaitement à ces besoins.

En plus, certaines femmes à un stade avancé de la grossesse ou avec des enfants en bas-âge peuvent rencontrer des difficultés pour venir vous voir. Grâce à la vidéoconférence, Leah s’adapte parfaitement à leur mobilité réduite. Fini les déplacements, les longs trajets en voiture ou dans les transports en commun bondés de monde. Vous êtes reçu.e chez votre patiente, dans son intimité, de l’autre côté de l’écran. Le lien de proximité qui vous unit est ainsi renforcé.

Avec Leah, votre patiente peut vous envoyer des documents médicaux (résultats d’examens, échographies, photos de symptômes physiques...). Finalement, la plateforme lui offre la possibilité de vous donner encore plus d’informations nécessaires à votre diagnostic. Bien plus que par téléphone comme c’était le cas avant !

Il reste toujours la question de la cotation qui se fait attendre… Nous l’abordons dans une troisième et dernière partie.

Des discussions sont en cours pour décider d'une cotation en téléconsutation

La cotation de votre spécialité médicale est attendue prochainement. Pour l’heure, des discussions sont en cours pour que le processus s’accélère. De plus en plus de sages-femmes empruntent le chemin du numérique pour mettre en place la téléconsultation au sein de leur cabinet. Soyez patient.e.s ! La mise en place se fait progressivement.

N’oubliez pas : plus vous serez nombreux(euses) à emprunter le pas de la téléconsultation, plus il sera urgent pour l’Assurance Maladie de coter cette pratique. Vous êtes acteurs et actrices de l’évolution de votre profession.

On compte sur vous !

Utilisez Leah en attendant pour vous former à ces nouvelles technologies. Ainsi, dès que la cotation sera décidée, vous aurez une longueur d’avance et vous serez prêt.e à prendre en charge certaines patientes, à distance, pour tous les motifs de consultation qui ne nécessitent pas d’examen physique. Notre article dédié aux cas pratiques de téléconsultation pour les sages-femmes vous aidera à vous projeter dans la pratique.