/ Télémédecine

L'OMS emprunte le chemin de la e-santé au service de la santé publique

Les nouvelles technologies constituent une opportunité florissante pour les institutions et les pays en matière de prise en charge médicale. Ces innovations, en développement constant, ne cessent de gagner les différents secteurs de notre économie. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a décidé d'emprunter le chemin de la numérisation de la santé à travers différentes recommandations que nous allons évoquer plus en détail dans l'article suivant.

Informer et rassurer les populations sur la légitimité des technologies numériques et la sécurité des données

10 manières dont les pays peuvent utiliser les technologies numériques pour améliorer la santé des populations ainsi que leur accès au soin, voilà la promesse faite par l'organisation et l'objectif de ces recommandations.

L'intervention de la technologie dans le secteur médical a le pouvoir de changer les choses à long terme. Par exemple, l'utilisation de la technologie en santé permet aux personnes habitant dans des lieux reculés (comme des déserts médicaux, par exemple) d’obtenir des services de santé à l’aide de leurs téléphones portables, tablettes ou ordinateurs. D'autres exemples sont également probants comme par exemple, l'impact positif observé dans de nombreuses régions des rappels digitaux envoyés automatiquement. Ceux-ci permettent de rappeler aux patient(e)s un vaccin ou une consultation, comme les consultations périnatales pour les femmes enceintes.

Pour que ces pratiques soient acceptées, un travail conséquent d'information et de démocratisation de ces nouveaux outils est de mise, sur lequel insiste d'ailleurs la Dre Soumya Swaminathan, Scientifique en chef à l’OMS : « Si l’on veut intégrer durablement les technologies numériques dans les systèmes de santé, il faut pouvoir prouver que, par rapport aux moyens habituels de prestation de services de santé, elles apportent des améliorations à long terme.»

La diffusion de la télémédecine doit également passer par la sensibilisation à la sécurité des données de santé. Patients et praticiens doivent être informés sur la garantie que les documents et informations échangés sont entièrement protégés. Rassurer les patients est la priorité, ce que nous essayons d'ailleurs de mettre en œuvre chez Leah à travers un article dédié ou encore grâce à une vidéo explicative de notre Directeur Technique.

Les systèmes de santé doivent également s'adapter à la disponibilité croissante des informations. À ce sujet, Bernardo Mariano, responsable des technologies de l'information de l'OMS, déclare : « L’OMS s’efforce de faire en sorte que la santé numérique soit utilisée le plus efficacement possible. Cela signifie qu'il faut veiller à ce que cela ajoute de la valeur pour les professionnels de la santé et pour les personnes utilisant ces technologies, prendre en compte les limites de l'infrastructure et mettre en place une coordination adéquate.»

Pour récapituler, les technologies numériques sont bénéfiques à long terme pour la santé des populations, notamment grâce à un accès au soin simplifié et un meilleur suivi médical. Pour faire accepter ces bouleversements, il faut non seulement informer de leur impact positif, mais également de la sécurité qu'ils assurent notamment au niveau de la protection des données des patients.

Les recommandations de l'OMS au sujet de l'utilisation des technologies numériques en santé

L'organisation a donc dressé, comme expliqué précédemment, une liste de 10 cas de figure pour lesquels l'intervention de technologie pourrait être pertinente, à long terme. Parmi celles-ci, nous vous avons relevé celles concernant la e-santé, et plus particulièrement la télémédecine. On retrouve :

  • L’utilisation de la télémédecine dans les contextes où la sécurité des patients, la vie privée, la traçabilité, la responsabilité et la sûreté peuvent être surveillées. Bien sûr, en tant que complément (et non remplacement) du système de soin actuel !

  • Digitaliser les tâches déjà réalisées par les professionnels de santé travaillant dans les hôpitaux et centres de santé (grâce au partage du dossier médical du patient par exemple, ce qui facilite la prise en charge).

  • Le suivi numérique des patients, avec le dossier médical partagé par exemple.

Et d'autres encore, que vous retrouverez sur le PDF (en anglais !) via le lien suivant. En attendant, rendez-vous sur Leah pour participer au développement numérique de la santé, à votre échelle, en prenant en charge vos patients à distance sur notre outil en ligne et 100% sécurisé !

Envie de tester le produit ? Programmez une démo ici !
Notre équipe souriante et disponible vous montre comment utiliser l'outil :)