/ Formation

Le déroulement d'une téléconsultation avec Leah

Réaliser une téléconsultation avec Leah est très simple, aucun logiciel complexe n’est requis (la liste des pré-requis techniques est disponible ici). Nous allons vous expliquer au cours de cet article quelles sont les différentes étapes simplifiées pour réaliser une téléconsultation.

  1. Planifier la téléconsultation

  2. En amont de la téléconsultation, il faut établir un rendez-vous.
    C’est le médecin traitant, le spécialiste en accès direct ou le spécialiste du parcours de soins qui doit planifier la téléconsultation. Avec Leah, le practicien garde le contrôle de son usage de la téléconsultation. Ceci évite toutes demandes intempestives et respecte le parcours de soins exigé par l’assurance maladie, garantissant ainsi la prise en charge de la téléconsultation.
    Lorsque la consultation est planifiée, le patient peut télécharger des documents paracliniques (résultats d'examens ou d'imageries) ou des photographies nécessaires à cette téléconsultation.

  3. Avant la téléconsultation

  4. L’accès à la salle d’attente virtuelle est ouvert 15 minutes avant l’horaire prévu de la téléconsultation. Là, le patient peut attendre que vous le preniez en charge. La salle d’attente virtuelle permet d’organiser les téléconsultations sur une plage horaire que le médecin définit : organisation du flux de patient, gestion des retards...

  5. Pendant la téléconsultation

  6. La téléconsultation proprement dite débute au moment où le médecin et le patient sont tous deux disponibles. Elle se déroule via une liaison vidéo haute définition sécurisée. Le patient et le praticien peuvent donc s’entretenir. L’ensemble du dossier médical du patient est accessible pendant la téléconsultation. Durant, ou après la téléconsultation, le médecin rédige un compte rendu médical. Ce dernier sera ensuite communiqué aux patients sur leur espace sécurisé et via e-mail.

    Le médecin peut également rédiger autant d’ordonnances qu’il le souhaite et tirer profit de modèles d’ordonnances pour optimiser sa prise en charge. Un encadré " pour mémoire ", uniquement consultable par le praticien, permet de noter des informations importantes pour le suivi qui ne figureront pas dans le compte-rendu final de la téléconsultation.

  7. Après la téléconsultation

  8. Une fois l’échange vidéo terminé, le praticien peut relire son compte-rendu ainsi que sa (ses) prescription(s) avant de la/les faire parvenir au patient. Le patient est ensuite facturé et remboursé par l’assurance maladie, après transmission de sa feuille de soins électronique en mode sésame sans vitale.

    Cependant, plusieurs cas peuvent inviter le médecin à ne pas facturer :

    • Un patient souffrant d’une affection longue durée (ALD) ;
    • Un patient bénéficicant de la couverture maladie universelle ;
    • Une téléconsutlation trop courte, car le patient est incité à venir à une consultation en présentiel.
    • Simplicité, efficacité, qualité !