/ Quotidien du praticien 2.0

Évolution de la médecine contemporaine

Ces mots sont sur toutes les lèvres : “nous sommes à l’ère de la médecine 3.0”. Mais à quoi correspond vraiment cette notion ? Et quelles étaient les étapes précédant son émergence ? Petit tour d’horizon des évolutions qui touchent le secteur de la médecine.

La médecine 1.0

La médecine 1.0 est l’héritière de la médecine hippocratique, elle est enseignée dans les facultés et reste profondément ancrée dans le colloque singulier. Cette médecine est celle de l'enseignement par excellence mais souffre d’une pratique trop souvent verticale et donc peu adaptée aux exigences actuelles des patients.

La médecine 2.0

La médecine 2.0 est celle de l’échange et de la participation. Elle est l’héritière des mouvements de contestation sanitaire des années 1980 (les années SIDA) et des prouesses technologiques des années 1990 (les années internet). La médecine 2.0 est donc la médecine du web et de l'avènement du patient savant : internet a permis la création de nouveaux espaces de parole. Grâce à elle, les patients sont devenus les acteurs de leur maladie et créent de nouveaux savoirs. Ces patients éduqués sont ainsi mieux armés pour faire face aux maladies chroniques. C’est cette même médecine 2.0 qui a permis l’avènement et la consolidation des associations de patients.

La médecine 3.0

Les innovations les plus actuelles façonnent la médecine 3.0. Cette nouvelle phase est caractérisée par la donnée et les échanges à haut débit. L’immense quantité de données est acquise par la multiplication des objets connectés (IoT Internet of Things). Elle est ensuite agrégée, organisée puis interprétée à l’aide de l’augmentation exponentielle de la puissance de calcul disponible.

La démocratisation des techniques de communication haut débit ne fait qu'accélérer et mondialiser ces processus. De nombreux services (comme la téléconsultation) et outils font progressivement leur apparition et permettent aux patients et aux praticiens de répondre précisément aux nouvelles demandes de santé : accompagner le développement de la médecine prédictive et de la médecine personnalisée.

Certains évoquent déjà l’arrivée de la médecine 4.0 dont les contours demeurent encore flous : des notions de "cloud computing" à la mise en réseau totale en passant par la mise en commun de la puissance de calcul… Difficile encore de mettre en lumière les différents aspects de cette quatrième évolution de la médecine. Qui sait, celle-ci arrivera peut-être plus vite que prévu, notamment grâce au déploiement d'acteurs de l'innovation en matière de e-santé tels que Leah.