/ Partenaires

Intégrer la téléconsultation à sa pratique libérale

La téléconsultation est une consultation médicale à distance entre un médecin traitant (ou un médecin spécialiste) et son patient. Tout médecin, quelle que soit sa spécialité, son secteur, son lieu d'exercice, son mode d’exercice ou sa structure peut réaliser des téléconsultations. Une téléconsultation remboursée peut avoir lieu sur l’ensemble du territoire français (Métropole, DOM, TOM…). Un praticien libérale peut donc tout à fait intégrer la téléconsultation à sa pratique ! Nous vous détaillons tout plus bas.

Comment et combien facturer une téléconsultation ?

Une téléconsultation est facturée à la même valeur qu’une consultation en présentiel par le praticien. Ainsi, un médecin généraliste cotera une téléconsultation TCG (TéléConsultation Généraliste à 25€) tandis qu’un spécialiste utilisera la cotation TC (TéléConsultation à 23€) à laquelle viendra s’ajouter un éventuel dépassement d’honoraires. Pour facturer une téléconsultation, rien de plus simple : il suffit d’utiliser le mode SESAM sans vitale disponible sur votre logiciel de cabinet.

Comment être certain que l’acte de téléconsultation sera pris en charge par l’Assurance Maladie ?

Les conditions de remboursement d’une téléconsultation ont été clairement énoncées par l’Assurance Maladie :

  • La téléconsultation doit être effectuée par un médecin du parcours de soin du patient,
  • La téléconsultation doit être planifiée par le médecin,
  • Le médecin doit avoir vu physiquement le patient (en cabinet, en centre de soins ou à domicile) dans les 12 derniers mois.

Ces conditions ont été établies pour garantir le respect du parcours de soins et encadrer le développement de la télémédecine en France. Si l’ensemble de ces conditions sont respectées, vos patients seront remboursés !

QUID des patients " à 100% " ?

Pour tous les patients qui en bénéficient (affection longue durée (ALD), suivi de grossesse, bénéficiaires de la CMU ou de l’ACS), le tiers payant sera appliqué dans son intégralité sur le montant de l’acte de télémédecine. Également, le tiers payant pourra être proposé par le médecin aux autres patients sur la part obligatoire.

Existe-t-il des aides pour démarrer une activité de téléconsultation ?

Dans l’optique d’aider la transformation numérique de la médecine, l’Assurance Maladie propose une aide au médecin à hauteur de 350 euros pour s'équiper en logiciel de téléconsultation et de 175 euros pour s’équiper en matériel (caméra, objets connectés…). Ces aides sont un sacré coup de pouce pour se lancer en télémédecine !

Comment Leah garantit la sécurité des données ?

Leah est en conformité avec la réglementation française en vigueur ainsi qu'avec les recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) et de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL). Les données médicales sont stockées sur des durées agréés données de santé pendant la durée de conservation légale de 10 ans, et ne sont jamais exploitées à des fins commerciales. De plus, l’ensemble des échanges sont chiffrés. Avec Leah, le paiement des consultations s’effectue par carte bancaire sur le compte bancaire de votre choix. Il est sécurisé et automatisé.

Qu'en est-il de la responsabilité médicale ?

Tous les assureurs sont maintenant prêts à couvrir les actes de télémédecine tant que ceux-ci relèvent de votre champ de compétences. N’hésitez pas à contacter votre assureur avant votre première téléconsultation afin de l’informer de la diversification de votre pratique.

Source : Ameli.fr

Voilà, vous savez maintenant sur la téléconsultation en libéral, alors lancez-vous avec Leah !