/ Cas pratiques

Cas pratiques de téléconsultation en psychiatrie

Les psychiatres qui pratiquent la téléconsultation avec Leah nous ont remonté certaines situations cliniques qu’ils traitent régulièrement à distance. L’examen clinique n’étant pas nécessaire en psychiatrie, cela en fait une spécialité adaptée à la téléconsultation. Nous espérons qu’elles vous aideront à projeter, vous aussi, dans l’intégration de la téléconsultation à votre pratique quotidienne.

La psychiatrie pour le plus grand nombre

La téléconsultation permet de rendre la psychiatrie et le suivi de la santé mentale disponibles au plus grand nombre. Premièrement, elle permet de s’affranchir de la distance. Ainsi, de nombreuse personnes pour qui se deplacer peut être problématique, peuvent bénéficier plus facilement de consultation psychiatrique : les femmes enceintes, les jeunes mères, les personnes à mobilité réduite, les personnes âgées… Vos patients en déplacement ou en séjour à l’étranger pourront également bénéficier d’un suivi à distance.

Les personnes résidant dans des zones sous-dotées en psychiatres ou d’autres professionnels de la santé mentale ont également accès à des soins psychiatriques ou du soutien psychologique.

L’arrivée de la télémédecine dans le champ de la psychiatrie potentialise également les savoirs de pointes de certains spécialistes. Les psychiatre possédant des compétences particulières (la maîtrise de certaines thérapies par exemple) peuvent désormais en faire bénéficier au plus grand nombre.

Le téléconsultation peut donc de renforcer, mais aussi de créer un lien thérapeutique essentiel à la santé mentale.

Psychiatres

Le suivi des pathologies mentales chroniques

Le suivi des troubles psychiatriques chroniques tels la dépression, le trouble bipolaire ou certains troubles anxieux peut s’effectuer par téléconsultation. Les troubles du comportement alimentaire, les TOC, les troubles du sommeil et certaines addictions sont également envisageables à distance.

Vous pouvez également profiter de Leah pour réaliser des renouvellements de traitement chez un(e) patient(e) stabilisé(e), certaines thérapies ou des prescriptions d’examens complémentaires.

Cependant, certaines pathologies aiguës psychiatriques (telle la bouffée délirante aiguë) ne se prêtent pas du tout à la téléconsultation. Y avoir recours pour prendre en charge ces troubles peut, dans certains cas, les aggraver.

Vous avez ainsi quelques cas de figure que vous pourrez traiter à distance. N’hésitez pas à programmer une démonstration de notre outil en cliquant sur le bandeau ci-dessous. Notre équipe est souriante et disponible. Elle sera ravie de vous montrer le fonctionnement de Leah et de répondre à toutes vos questions concernant la téléconsultation.