/ Télémédecine

Téléconsultation : bilan à 6 mois

Les Français ont, pour la plupart, découvert la téléconsultation en septembre 2018 avec l’annonce de sa prise en charge pas l'Assurance Maladie. Les conditions de remboursement sont assez strictes. Elles ont été établies par l'Assurance Maladie afin de garantir la pertinence des soins par télémédecine, de contrôler son développement et de limiter d’éventuels abus. Notre article vous l'explique plus en détail sur ce lien.

Par un communiqué de presse datant du 26 mars 2019, l’Assurance Maladie dresse le premier bilan de 6 mois de télémédecine en France. Ce premier bilan était particulièrement attendu. Il permet de faire de mieux comprendre la profonde transformation des pratiques en cours.

Ainsi, à la date du 17 mars 2019, l’Assurance Maladie affirme avoir pris en charge 7939 téléconsultations en France. Ce chiffre inédit démontre la montée en puissance de cette nouvelle forme de consultation. En 2018, l'Assurance Maladie recensait en moyenne 200 téléconsultations par semaine. En 2019 : c'était plus de 700 actes remboursés par semaine. Depuis son lancement et sa prise en charge, la téléconsultation a donc reçu le soutien du grand public et s'implante progressivement dans le parcours de soin des Français.

Les téléconsultations sont réparties ainsi :
- 40 % sont effectuées par des médecins généralistes
- 32 % sont effectuées par toutes les autres spécialités confondues
- 20 % sont effectuées dans des centres de santé
- et 8 % sont effectuées par les établissement de santé.

L'Assurance Maladie considère réellement la téléconsultation comme un moyen de lutter efficacement contre les déserts médicaux. Elle s'engage à préciser les conditions d'accès des maison de santé à la télémédecine. Ensuite, l’Assurance Maladie a décidé de permettre un accès au soin pour les patients en dehors du parcours de soin. Une organisation novatrice, à l’échelle des territoires, va permettre à des patients jusque-là en difficulté pour se soigner de trouver un médecin afin d'être pris en charge.

Toutes ces actions annoncent l’importance croissante de la télémédecine dans la pratique quotidienne. C’est ainsi que 3 médecins sur 4, dans une étude récente de la MACSF, estiment que la télémédecine fera parti de leur quotidien dans un futur proche.

Les institutions sanitaires françaises se montrent donc très optimistes sur le développement de la téléconsultation en France et mettent tout en œuvre pour permettre son incorporation dans la médecine française.

Chez Leah, nous partageons cette vision et nous nous engageons à soutenir le déploiement de la télémédecine en développant une solution de téléconsultation en adéquation avec les attentes de l'Assurance Maladie. Nous respectons scrupuleusement leur pré-requis pour garantir le remboursement de tous les actes effectués sur notre plateforme de téléconsultation. De plus, nos équipes techniques veillent à garantir l'inviolabilité de notre flux vidéo ainsi que la sécurité des données de santé hébergées. L'ensembles des impératifs édictés par les autorité compétentes (HAS et CNIL) sont également respectés.